Un modèle de société

Print This Page

À la recherche d’un bien-être

Tout au long de l’histoire, les relations entre gouvernants et gouvernés ont fait l’objet d’ententes : Table des lois, constitution, contrat social ou plan de développement. Le premier texte connu est le code de lois d’Hammurabi, qui date de 1750 av. J.-C. Aujourd’hui, l’histoire avance avec la force de l’énergie de 7 milliards d’êtres humains aux prises avec cinq crises qui exigent d’eux des réponses collectives.

Ce cadre veut répondre aux mutations de notre Nouveau Monde (Allusion à Samuel de Champlain qui, en 1608, en abordant le site de Québec aurait dit C’est un Nouveau Monde par rapport à l’ancien d’où il venait).

Ce nouveau Nouveau Monde émerge à cause des quatre révolutions :
  • La rapidité des échanges électroniques et, surtout, la diffusion de très grandes quantités d’informations : le Big data.
  • La création de nouvelles écritures médiatiques, plus visuelles et plus symboliques, qui changent le style de communication entre tous les citoyens de la planète.
  • Les technologies mobiles et de géolocalisation qui amplifient le mouvement social de personnalisation.
  • Les prises de parole citoyennes qui vont imposer un dialogue gouvernants-gouvernés.

L’avenir du monde repose sur la capacité de l’humanité à maintenir son équilibre malgré les cinq crises qui s’annoncent : économique, écologique, énergétique, géopolitique et générationnelle et qui sont interreliées comme un alignement des planètes ou une tempête parfaite.

Nous n’avons pas de planète B.

(sur une pancarte)

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *