Table des matières

  1. Les questions
    1. Un monde qui change
    2. Un monde en rupture
    3. Un monde en colère
    4. Un monde qui connaît actuellement un bond
    5. Un nouveau Nouveau Monde
    6. Les questions
    7. En attendant ?
    8. La bibliographie
  2. L'information
    1. Pourquoi ?
    2. L’information
    3. Un être informivore
    4. Les passages
    5. Sa complexité
    6. Sa dématérialisation
    7. Le « Big data »
    8. Information = énergie
    9. L’information comme outil de contrôle du réel
    10. L’information comme prise de décision
    11. L’information comme outil politique
    12. Les questions
    13. La bibliographie
  3. Le numérique
    1. Pourquoi ?
    2. La société numérique
    3. La logique des intelligences
    4. Le trou de mémoire
    5. L’approche « smart »
    6. Le Long data
    7. L’interactivité grand public
    8. Les passages
    9. Les empires numériques
    10. Les moteurs de recherche
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  4. L'Internet
    1. Pourquoi
    2. Un nouvel Internet
    3. Pour le meilleur ou le pire
    4. Le rôle d’Internet
    5. Les trois étapes de son développement
    6. Ses passages
    7. L’évolution des contenus
    8. L’impact d’Internet sur la société
    9. L’Internet 2
    10. Les forces en présence
    11. Les quatre Web
    12. Une génération « smart »
    13. Les empires numériques
    14. Après le Cloud
    15. Les technologies de surveillance
    16. L’Internet des objets (IoT)
    17. Les robots
    18. L’espace
    19. Les questions
    20. La bibliographie
  5. La communication
    1. Une communication citoyenne
    2. Pourquoi ?
    3. Son fonctionnement
    4. La langue
    5. Un modèle médiatique économique
    6. La lecture d’une image-écran
    7. Une économie de l’attention
    8. La communication dans le passé
    9. La communication à l’ère de la société de la connaissance
    10. Les passages
    11. Une communication mobile (nomade)
    12. L’interface 3D
    13. Les questions
    14. La bibliographie
  6. La culture de l'image-écran
    1. Pourquoi ?
    2. Les cultures de l’écrit et de l’image-écran
    3. La civilisation de l’image
    4. De l’écrit à l’image-écran et au 3D
    5. La multiplication des images-écran
    6. L’écran du téléviseur
    7. L’écran de l’ordinateur
    8. L’écran du mobile
    9. Les nouvelles écritures médiatiques
    10. La schématique
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  7. La société de la connaissance
    1. Pourquoi ?
    2. Une société de l’information
    3. Quel est notre avenir, avec Google ?
    4. Les prochains « Maîtres du monde »
    5. Les passages
    6. Les forces de changement
    7. La culture
    8. Les éléments qui ont provoqué la rupture
    9. Ses trois structures
    10. Ses cycles
    11. Les cinq crises
    12. Des architectures
    13. Des crises fonctionnant comme un jeu de domino
    14. Ses rouages
    15. Le modèle économique actuel
    16. La Net economy
    17. Une économie de la sécurité ?
    18. La société civile
    19. Un modèle économique de proximité sociale
    20. Les questions
    21. La bibliographie
  8. Le citoyen
    1. Pourquoi ?
    2. Un être solitaire
    3. Un être en mutation
    4. Les immigrants et les natifs
    5. Les passages
    6. L’identité numérique
    7. La prise de parole citoyenne
    8. La révolution feutrée
    9. Les compétences « smart » (ou la littératie numérique)
    10. Les réseaux sociaux
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  9. La ville intelligente
    1. Pourquoi ?
    2. Intelligent = smart
    3. La ville intelligente
    4. La maison intelligente
    5. La poussée actuelle
    6. Les nouveaux espaces de connectivité
    7. La citoyenneté numérique
    8. Les applications
    9. La communication narrowcasting
    10. La prise de parole
    11. Les outils d’animation citoyenne
    12. La démocratie participative
    13. La bibliographie
  10. Un modèle de société
    1. Pourquoi ?
    2. À la recherche d’un bien-être
    3. L’interprétation du modèle
    4. La réorganisation sociétale actuelle
    5. Préparer l’avenir
    6. Des concepts qui sont anciens
    7. La bibliographie
Table des matières
Appendices

La ville intelligente

Print This Page

La démocratie participative

On commence à faire une différence entre la démocratie élective, que nous avons connue jusqu’à ce jour, et une démocratie participative qui commence à émerger.

346

Schéma 28 : la dynamique des communications de masse

  • Durant les années 1950, les communications se sont développées autour d’une théorie des communications de masse qui fonctionnait à partir de deux pôles : l’État et le citoyen. Cette approche a suscité l’idée qu’une masse de consommateurs conjuguée par une masse de produits grâce aux médias de masse donnerait beaucoup de profits pour les promoteurs
  • Le modèle économique industriel s’est emparé de ce type de communication, qui était en fait un moyen de persuasion, isolant l’individu pour mieux le manipuler et en faire un consommateur. En effet, un citoyen isolé n’a plus de pouvoir. Ensuite, grâce à la mondialisation et aux médias de masse, les promoteurs pensaient maximiser leurs profits.
  • C’est ainsi que le néolibéralisme a pu imposer son modèle individualiste de représentation et de comportement qui a marginalisé les logiques collectives.
  • Ci-haut, les médias de masse diffusent à des auditoires anonymes et passifs (une majorité silencieuse) un flot d’informations et de publicités.
  • Dans l’autre sens, en bas, la participation citoyenne se fait par la consommation et le vote aux élections.
347

Schéma 30 : la démocratie élective

 

  • Que ce soit au sein d’une démocratie, d’une théocratie ou d’une dictature, le processus est toujours le même : une circulation d’informations qui deviennent des opinions et qui, à leur tour, débouchent, ou non, sur la participation (schéma 4).
  • Ci-haut, le gouvernement n’a qu’une vision à court terme parce qu’il n’envisage qu’un horizon allant d’une élection à l’autre. Ses ministères sont autant de silos empêchant le développement de stratégies d’ensemble. Il n’a pas de plan de société à long terme.
  • Les médias de masse offrent un flot d’informations qui n’ont aucun sens parce qu’elles sont entremêlées d’infospectacles et de publicités destinées à la consommation.
  • Comme il n’y a plus de sens entre la vie réelle et les informations, le citoyen perd confiance et peut même se mettre en colère.
  • Le citoyen veut prendre la parole, mais ses prises de parole sont mal perçues par l’État parce qu’elles semblent questionner son autorité. Le citoyen sent ce manque de respect ; dans ce contexte, pourquoi participer?

 

348

Schéma 31 : la démocratie participative

Contrairement à la démocratie élective qui s’appuie sur une approche par majorité, la démocratie participative s’appuie plutôt sur les consensus. Le vote n’est pas différent dans l’une ou l’autre. Ce qui est différent, c’est la qualité de la participation aux débats. Cette démocratie combine plusieurs mécanismes :

  • l’accès, via Internet 2, aux données et aux nouvelles locales qui deviennent des informations en raison de leur pertinence et de leur contextualisation ;
  • la contextualisation des informations en connaissances implicites en fonction des actions entreprises grâce aux prises de parole ;
  • l’apparition de consensus dans le milieu, ceux-ci indiquant le degré de confiance de la part du groupe dans les actions à venir ;
  • le résultat est, d’une part, le vote, mais, surtout, une opération d’éducation citoyenne qui enrichit à long terme la culture du groupe.
349

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *