Table des matières

  1. Les questions
    1. Un monde qui change
    2. Un monde en rupture
    3. Un monde en colère
    4. Un monde qui connaît actuellement un bond
    5. Un nouveau Nouveau Monde
    6. Les questions
    7. En attendant ?
    8. La bibliographie
  2. L'information
    1. Pourquoi ?
    2. L’information
    3. Un être informivore
    4. Les passages
    5. Sa complexité
    6. Sa dématérialisation
    7. Le « Big data »
    8. Information = énergie
    9. L’information comme outil de contrôle du réel
    10. L’information comme prise de décision
    11. L’information comme outil politique
    12. Les questions
    13. La bibliographie
  3. Le numérique
    1. Pourquoi ?
    2. La société numérique
    3. La logique des intelligences
    4. Le trou de mémoire
    5. L’approche « smart »
    6. Le Long data
    7. L’interactivité grand public
    8. Les passages
    9. Les empires numériques
    10. Les moteurs de recherche
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  4. L'Internet
    1. Pourquoi
    2. Un nouvel Internet
    3. Pour le meilleur ou le pire
    4. Le rôle d’Internet
    5. Les trois étapes de son développement
    6. Ses passages
    7. L’évolution des contenus
    8. L’impact d’Internet sur la société
    9. L’Internet 2
    10. Les forces en présence
    11. Les quatre Web
    12. Une génération « smart »
    13. Les empires numériques
    14. Après le Cloud
    15. Les technologies de surveillance
    16. L’Internet des objets (IoT)
    17. Les robots
    18. L’espace
    19. Les questions
    20. La bibliographie
  5. La communication
    1. Une communication citoyenne
    2. Pourquoi ?
    3. Son fonctionnement
    4. La langue
    5. Un modèle médiatique économique
    6. La lecture d’une image-écran
    7. Une économie de l’attention
    8. La communication dans le passé
    9. La communication à l’ère de la société de la connaissance
    10. Les passages
    11. Une communication mobile (nomade)
    12. L’interface 3D
    13. Les questions
    14. La bibliographie
  6. La culture de l'image-écran
    1. Pourquoi ?
    2. Les cultures de l’écrit et de l’image-écran
    3. La civilisation de l’image
    4. De l’écrit à l’image-écran et au 3D
    5. La multiplication des images-écran
    6. L’écran du téléviseur
    7. L’écran de l’ordinateur
    8. L’écran du mobile
    9. Les nouvelles écritures médiatiques
    10. La schématique
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  7. La société de la connaissance
    1. Pourquoi ?
    2. Une société de l’information
    3. Quel est notre avenir, avec Google ?
    4. Les prochains « Maîtres du monde »
    5. Les passages
    6. Les forces de changement
    7. La culture
    8. Les éléments qui ont provoqué la rupture
    9. Ses trois structures
    10. Ses cycles
    11. Les cinq crises
    12. Des architectures
    13. Des crises fonctionnant comme un jeu de domino
    14. Ses rouages
    15. Le modèle économique actuel
    16. La Net economy
    17. Une économie de la sécurité ?
    18. La société civile
    19. Un modèle économique de proximité sociale
    20. Les questions
    21. La bibliographie
  8. Le citoyen
    1. Pourquoi ?
    2. Un être solitaire
    3. Un être en mutation
    4. Les immigrants et les natifs
    5. Les passages
    6. L’identité numérique
    7. La prise de parole citoyenne
    8. La révolution feutrée
    9. Les compétences « smart » (ou la littératie numérique)
    10. Les réseaux sociaux
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  9. La ville intelligente
    1. Pourquoi ?
    2. Intelligent = smart
    3. La ville intelligente
    4. La maison intelligente
    5. La poussée actuelle
    6. Les nouveaux espaces de connectivité
    7. La citoyenneté numérique
    8. Les applications
    9. La communication narrowcasting
    10. La prise de parole
    11. Les outils d’animation citoyenne
    12. La démocratie participative
    13. La bibliographie
  10. Un modèle de société
    1. Pourquoi ?
    2. À la recherche d’un bien-être
    3. L’interprétation du modèle
    4. La réorganisation sociétale actuelle
    5. Préparer l’avenir
    6. Des concepts qui sont anciens
    7. La bibliographie
Table des matières
Appendices

Le numérique

052

Print This Page

La logique des intelligences

Les premières grandes réalisations industrielles surviennent au début de la deuxième révolution industrielle. Elles furent réalisées grâce à une révolution des matériaux (le fer laminé), de nouvelles approches d’ingénierie et l’organisation de chantiers rassemblant des milliers d’ouvriers, impliquant ainsi la gérance d’une plus grande complexité  :

1852 Le premier navire transatlantique, le Great Eastern.
1870 Le pont de Brooklyn.
1871 Le chemin de fer Canadian Pacifique.
1889 La tour Eiffel.
1903 Le canal de Panama.

Si, durant l’ère industrielle, le numérique gérait une logique de l’accumulation des savoirs, il gère maintenant la logique des intelligences destinée à maîtriser les nouvelles complexités en combinant des réseaux imitant les neurones avec un apprentissage automatique (un Deep Learning, sorte de machine de Turing neurale).

Les principales dates de la lutte entre l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle sont :

1997 Le supercalculateur DeepBlue (IBM) a vaincu le champion du monde aux échecs, David Kasparov.
2011 Le programme informatique Watson (IBM) a remporté le jeu télévisé Jeopardy face à deux champions américains (chapitre 4, page 4).

Watson-2

2014 Le système informatique DeepMind a battu les champions asiatiques à plusieurs jeux vidéo.
2015 Le programme informatique AlphaGo (de DeepMind, racheté par Google en 2014) a défait le champion européen de Go, Fan Hui, en utilisant l’approche Deep learning où le système apprend lui-même à partir de ses démarches passées.

Quelques erreurs

Parce qu’elle n’en est qu’à ses débuts, nous avons de la difficulté à anticiper ce que deviendra la société numérique. La première erreur concerne notre compréhension d’Internet. Actuellement, la plupart des gens pensent qu’Internet n’est qu’un grand réseau physique. En fait, la nouvelle génération Internet devient plutôt une culture qui change la façon dont, déjà, 23 % des citoyens de la planète acquièrent leurs connaissances et établissent leurs relations sociales.

La deuxième erreur est de penser qu’un smartphone n’est qu’un téléphone. À peine 20 % des activités de cet appareil sont d’ordre téléphonique, contre 80 % qui sont d’ordre informatique. Prendre un smartphone dans sa main, c’est posséder un petit ordinateur portable qui offre des activités géoréférencées, donc personnalisées (chapitre 7, no 7). Que va-t-il arriver quand la moitié des gens habitant la planète posséderont un téléphone ou une tablette smart, après 2020 ?

La troisième erreur est la façon dont on utilise l’information. Comment pouvons-nous faire des choix judicieux en tant que citoyens quand le Web nous inonde, d’un côté, d’informations plus ou moins validées et, de l’autre, de commentaires hétéroclites de toutes sortes, de rumeurs et de publicités dans un contexte d’immédiateté ? Notre erreur est d’accepter que l’information devienne une marchandise assujettie aux lois des promoteurs des marchés.

On se pose des questions sur l’utilisation des machines comme support artificiel depuis au moins deux cents ans (voir Ricardo ci-dessous). Dans ce domaine, nous avons connu trois grandes périodes : celle du développement des appareils mécaniques (les appareils industriels à tisser par exemple), celle des machines à calculer (les calculs balistiques lors de la guerre de 39-45) et maintenant celle des algorithmes (le Page Rank de Google par exemple).

Repères

1305 Le système Ars Magna et Ultima capable d’engendrer des idées (Raymond Lulle).
1642 Invention de la Pascaline, machine à calculer (Blaise Pascal).
1737 L’automate Le fluteur (Jacques de Vaucanson).
1784 La machine à vapeur (Boulton et Watt).
1811 La révolte des luddistes anglais contre les métiers à tisser mécaniques.
1818 Le roman Frankenstein (Mary Shelly).
1821 Où allons-nous avec ces machines ? (Ricardo).
1834 La machine analytique (Babbage).
1854 Formulation algébrique du processus de raisonnement (George Boole).
1900 La chaîne de montage automobile (Ford).
1932 Le premier histocarte décrivant l’évolution des machines (John Sparks).
1936 La question de Turing.
1940 L’épisode Enigma (Turing).
1946 La création du consortium de monitorage et d’espionnage 5 yeux – Échelon.
1948 La cybernétique (Wiener).
1950 Le texte sur l’intelligence des machines (Turing).
1956 Première conférence sur l’IA (Dartmouth College).
1958 DARPA, l’ancêtre d’Internet et le premier réseau informatique continental.
1960 Les Main frames ou la commercialisation du potentiel de calcul.
1966 L’agent conversationnel Eliza (Joseph Weizenbaum)
1968 L’ordinateur HAL dans le films Space Odyssey : une lutte entre un ordinateur et un internaute (Stanley Kubrick).
1970 Création du langage Logo et de ses tortues, pour le système d’éducation (Seymour Papert).
1980 La micro informatique personnelles et son objectif Empowering the People. Début de la culture des réseaux.
1984 Le films The Terminator avec des androides bons et méchants et le paradoxe du temps (James Cameron).
1985 La réalité virtuelle ou les nouveaux espaces (Jaron Lasnier).
1992 Le film Tron : un voyage dans un système informatique.
1997 Le programme DeepBlue bat le champion du monde aux échecs David Kasparov (IBM).
1998 L’algorithme de recherche de Google et son Page Rank (Larry Page, Serge Brin).
1999 Le Film Matrix : une bataille entre des être humains et des machines.
2003 Création du Battlefield Internet, intégration de différentes technologies et des fuseaux horaires (mmm).
2007 Culture de l’accès à l’information sans clavier, du mobile et de la géolocalisation.
2011 Le programme Watson gagne le concours télévisé Jeopardy, essor de l’utilisation du langage naturel (IBM).
2015 Le programme AlphaGo bat le champion du monde au jeu de Go Fan Hui (IBM).
2014 Le concept de Singularity (Raymond Kurzweil).
2015 Le film Ex Machina : une test de Turing sur un robot féminin (Alex Garland).
2015 Le Deep Learning imitant les réseaux neuroniques.