Le numérique

052

Print This Page

L’approche « smart »

L’approche « intelligente » offre plus de possibilités à ses utilisateurs lorsque l’information est traitée à partir de ses quatre dimensions (chapitre 3, no 12) :

Le sujet

Durant l’ère industrielle, un titre était attribué spontanément au moment du traitement. Durant l’ère postindustrielle, le titre devra surtout être contextualisé par rapport à l’ensemble de l’activité d’où il est issu.

L’objet

Durant l’ère industrielle, il y avait rarement de description d’objet. Durant l’ère postindustrielle, l’objet devra faire référence au micromonde dans lequel il s’insère, ce qui permettra une contextualisation plus fine, une recherche et une traduction plus rapides.

L’espace

Durant l’ère industrielle, la base de données était développée autour d’un sujet ; si le travail était bien fait, il y avait traçabilité. Au cours de l’ère postindustrielle, il devra y avoir transversabilité, c’est-à-dire une contextualisation latérale à partir de plusieurs bases de données parallèles.

Le temps

Durant l’ère industrielle, l’information était recueillie et diffusée en temps réel : c’était ce qui se passe aujourd’hui. Ce qui avait comme défaut de n’offrir que l’ici et le maintenant. Durant l’ère postindustrielle, on devra traiter l’information en fonction du temps, c’est-à-dire l’inscrire dans le passé et le présent afin de mieux prévoir l’avenir, en tenant compte du Long data.

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *