Table des matières

  1. Les questions
    1. Un monde qui change
    2. Un monde en rupture
    3. Un monde en colère
    4. Un monde qui connaît actuellement un bond
    5. Un nouveau Nouveau Monde
    6. Les questions
    7. En attendant ?
    8. La bibliographie
  2. L'information
    1. Pourquoi ?
    2. L’information
    3. Un être informivore
    4. Les passages
    5. Sa complexité
    6. Sa dématérialisation
    7. Le « Big data »
    8. Information = énergie
    9. L’information comme outil de contrôle du réel
    10. L’information comme prise de décision
    11. L’information comme outil politique
    12. Les questions
    13. La bibliographie
  3. Le numérique
    1. Pourquoi ?
    2. La société numérique
    3. La logique des intelligences
    4. Le trou de mémoire
    5. L’approche « smart »
    6. Le Long data
    7. L’interactivité grand public
    8. Les passages
    9. Les empires numériques
    10. Les moteurs de recherche
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  4. L'Internet
    1. Pourquoi
    2. Un nouvel Internet
    3. Pour le meilleur ou le pire
    4. Le rôle d’Internet
    5. Les trois étapes de son développement
    6. Ses passages
    7. L’évolution des contenus
    8. L’impact d’Internet sur la société
    9. L’Internet 2
    10. Les forces en présence
    11. Les quatre Web
    12. Une génération « smart »
    13. Les empires numériques
    14. Après le Cloud
    15. Les technologies de surveillance
    16. L’Internet des objets (IoT)
    17. Les robots
    18. L’espace
    19. Les questions
    20. La bibliographie
  5. La communication
    1. Une communication citoyenne
    2. Pourquoi ?
    3. Son fonctionnement
    4. La langue
    5. Un modèle médiatique économique
    6. La lecture d’une image-écran
    7. Une économie de l’attention
    8. La communication dans le passé
    9. La communication à l’ère de la société de la connaissance
    10. Les passages
    11. Une communication mobile (nomade)
    12. L’interface 3D
    13. Les questions
    14. La bibliographie
  6. La culture de l'image-écran
    1. Pourquoi ?
    2. Les cultures de l’écrit et de l’image-écran
    3. La civilisation de l’image
    4. De l’écrit à l’image-écran et au 3D
    5. La multiplication des images-écran
    6. L’écran du téléviseur
    7. L’écran de l’ordinateur
    8. L’écran du mobile
    9. Les nouvelles écritures médiatiques
    10. La schématique
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  7. La société de la connaissance
    1. Pourquoi ?
    2. Une société de l’information
    3. Quel est notre avenir, avec Google ?
    4. Les prochains « Maîtres du monde »
    5. Les passages
    6. Les forces de changement
    7. La culture
    8. Les éléments qui ont provoqué la rupture
    9. Ses trois structures
    10. Ses cycles
    11. Les cinq crises
    12. Des architectures
    13. Des crises fonctionnant comme un jeu de domino
    14. Ses rouages
    15. Le modèle économique actuel
    16. La Net economy
    17. Une économie de la sécurité ?
    18. La société civile
    19. Un modèle économique de proximité sociale
    20. Les questions
    21. La bibliographie
  8. Le citoyen
    1. Pourquoi ?
    2. Un être solitaire
    3. Un être en mutation
    4. Les immigrants et les natifs
    5. Les passages
    6. L’identité numérique
    7. La prise de parole citoyenne
    8. La révolution feutrée
    9. Les compétences « smart » (ou la littératie numérique)
    10. Les réseaux sociaux
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  9. La ville intelligente
    1. Pourquoi ?
    2. Intelligent = smart
    3. La ville intelligente
    4. La maison intelligente
    5. La poussée actuelle
    6. Les nouveaux espaces de connectivité
    7. La citoyenneté numérique
    8. Les applications
    9. La communication narrowcasting
    10. La prise de parole
    11. Les outils d’animation citoyenne
    12. La démocratie participative
    13. La bibliographie
  10. Un modèle de société
    1. Pourquoi ?
    2. À la recherche d’un bien-être
    3. L’interprétation du modèle
    4. La réorganisation sociétale actuelle
    5. Préparer l’avenir
    6. Des concepts qui sont anciens
    7. La bibliographie
Table des matières
Appendices

Le numérique

052

Print This Page

Les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche sont les portes d’entrée du cyberespace. Ce sont des robots qui parcourent le Web pour indexer les contenus. Ils forment l’activité la plus importante sur le Web (80 %), devant l’information (76 %), la météo (65 %), les paiements de factures (56 %) et la comparaison des prix (50 %).

Depuis l’arrivée des ordinateurs, la structuration de l’information avait toujours cherché à répondre aux défis des trois V : Valeur, Vitesse et Variété.

La première génération

Elle apparaît au début des années 1990 : Archie en 1990, Gopher en 1991, WebCrawler et Lycos en 1994, Excite, Yahoo et Altavista en 1995 et Netscape en 1996. Ces premiers moteurs de recherche indexaient le contenu correspondant aux mots de la requête. Cependant, les hyperliens ont fait éclater la logique de fonctionnement de cette génération.

La deuxième génération

Elle commence en 1998 avec le PageRank de Google qui offre un indice de notoriété des pages. Google connaît alors un essor extraordinaire parce que sa démarche est liée à une stratégie publicitaire. Une telle recherche ne renvoie pas nécessairement vers la principale référence sur le sujet, mais plutôt vers son acceptation la plus référencée.

La troisième génération qui se prépare
  • elle fonctionnera en streaming grâce à des stream browsers qui analyseront le flot de données. Ainsi, les gens ne chercheront plus à se connecter sur tel ou tel site, mais plutôt sur tel ou tel flot de connaissances ;
  • elle utilisera la géolocalisation et la traçabilité pour personnaliser de plus en plus la recherche, favorisant à court terme le développement des niches et, à long terme, l’économie de proximité ;
  • elle fonctionnera aussi avec le mobile, c’est-à-dire grâce à une multiplication des smart phones et des tablettes (chapitre 4, no 11) ;
  • elle traitera non seulement les données numériques, mais aussi le son, la voix, les images, les vidéos, les caméras de surveillance, les paiements par carte, les archives, les réseaux sociaux, les sites commerciaux, etc.
  • elle cherchera à traiter les demandes en langue naturelle (chapitre 5, no 9).

L’intelligence prévisionnelle

Il existe deux courants de Predictive intelligence :

  • Le premier utilise un Data and text mining pour dégager, par une lecture statistique des données et des mots clés, les tendances lourdes ou légères (chapitre 4, no 4).
  • Le deuxième utilise des tableaux et des schémas pour établir un Pattern recognition ; c’est le courant qui utilise l’intelligence de l’oeil (chapitre 9, no 5).

Cette activité est liée à la veille intégrée (chapitre 1), à la gérance du risque, à la compréhension de projets de grande complexité et à la détection des fraudes (celles des cartes de crédit, par exemple).

Cet important mouvement d’approche prédictive est alimenté par plusieurs courants : celui du Predictive Analytics, des nouvelles recherches en neurosciences (voir le projet BRAIN au chapitre 3) ou par le développement d’un Predictive Model Markup Langage. Ce courant s’articule professionnellement autour de SCIP (Society for Competitive Intelligence Professionnal : 15 000 veilleurs à travers le monde, dont 80 % aux États-Unis). C’est ainsi que nous découvrons qu’il se crée en ce moment aux États-Unis un « État de surveillance » que l’affaire Prism-NSA commence à peine à révéler (chapitre 6).

Voici un exemple d’intelligence prévisionnelle qui devint une erreur dramatique :

Un Airbus iranien fut abattu par le croiseur « Vincennes » le 3 juillet 1988. Ce croiseur possédait un système informatisé dans la détection et la poursuite (Aegis). Son centre de commandement était dans une pièce sans fenêtre constellée d’écrans sur lesquels s’inscrivaient les avions et les bateaux dans un rayon de deux cents kilomètres de distance. Tout apparaît sous la forme de symbole (voir ci-dessous). On demeure surpris qu’un système si coûteux (son développement à coûté plus d’un milliard $), et capable de tuer des gens à distance, ait été si primitif au point de vue iconique
066

Voici un deuxième exemple :

En 1911, on demanda aux veilleurs du début du siècle de décrire le monde au début du prochain siècle. Parce que le téléphone et la radio prenaient alors leur essor, les veilleurs ne pensaient qu’en terme « audio ».

Dans la gravure ci-dessous, le salon est rempli de haut-parleurs reliés à une multitude de fils, chacun offrant une source d’information différente provenant d’une ville. Quant à l’image, si importante aujourd’hui, elle est réduite au petit couple qui danse (au centre) :
067

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *