- 21e siècle - http://www.21siecle.quebec -

Les passages

La communication actuelle nous impose une mutation importante : si le téléspectateur des médias de masse était anonyme et passif, il peut maintenant devenir un créateur de contenu. Avant, il fonctionnait en empruntant la logique de fonctionnement qui lui était imposée par les systèmes informatiques traditionnels ou télévisuels ; dorénavant, il utilise plutôt une logique de création de contenu (schéma 9).

passag-4-1 [1]
166 [2]

Autre passages :   022 [3]

167 [4]

Schéma 10 : la communication autrefois

  • À chaque étape de son histoire, l’humanité a modifié ses outils de communication pour mieux s’adapter aux nouveaux espaces-temps qui évoluent constamment. À chaque étape, elle a créé un système :
    • plus puissant et plus complexe ;
    • où la quantité des informations traitées est plus importante ;
    • où ses utilisateurs sont plus nombreux et plus alphabétisés ;
    • où les espaces marchands deviennent plus étendus.
  • Finalement, les ères industrielles I et II furent des étapes hybrides où se sont mêlés l’analogique et le numérique. Elles nous conduisent aujourd’hui à une ère postindustrielle qui sera entièrement numérique (schéma suivant).

Schema 11-4-1 [5]

Schéma 11 : la communication maintenant

  • La société de la connaissance commence à se doter d’un écosystème planétaire unique qui possède de nouvelles caractéristiques : numérique, mobile, visuelle et géolocalisée (schéma 14).
  • L’Internet 2 suscite le développement de nouvelles écritures médiatiques interactives, de nouveaux moteurs de recherches, d’espaces mémoire de type Cloud, etc., c’est-à-dire d’outils qui vont imposer une réorganisation culturelle de l’accès de l’information.
  • La segmentation crée plusieurs formes de décentralisation : les niches, les espaces de proximité, les marchés géolocalisés et les activités communautaires.