La société de la connaissance

228

Print This Page

Les questions

  • Où allons-nous si nous n’avons plus de rêve commun en tant que société ?
  • Comment pouvons-nous régler les crises qui s’annoncent si les forces de changement sont annulées par celles de résistance ? Combien de temps devrons-nous attendre avant notre implosion ? Où se situe le seuil d’emballement de notre société industrielle?
  • En passant de la loi de l’offre, imposée par les promoteurs, vers celle de la demande, où le pouvoir appartient dorénavant au citoyen consommateur, comment celui-ci réagira-t-il face à ce nouveau pouvoir ?
  • Est-ce que l’État devrait jouer un rôle de facilitateur vis-à-vis de l’émergence de l’économie de proximité ?
  • Est-ce que les consortiums financiers ne devraient-ils pas prévoir un meilleur impact social lors de leurs investissements dans un milieu ?
  • Parce que tous les appareils de communication sont désormais intégrés à partir d’Internet 2, comment l’utilisateur va-t-il passer du local au mondial ?
  • Comment allons-nous passer de l’ancienne démocratie élective dont nous connaissions bien les règles vers une démocratie participative dont on ne connaît pas encore le fonctionnement ?
  • Si 80 % des jeunes ne s’informent plus via les médias traditionnels, mais via le Web, comment vont-ils participer au développement du plan de société en n’utilisant que des messages de 140 caractères ?
  • Est-ce que la pensée qui organise aujourd’hui la structure médiatique est différente de celle qui a mis en place les structures sociales et économiques ?
  • Quel type d’interface devra-t-on développer si plus de 40 % des citoyens ont de sérieuses difficultés à lire et à comprendre ensuite ce qu’ils ont lu ? Comment ces analphabètes de base ou fonctionnels pourront-ils exister socialement face à un gouvernement qui met toutes ses communications sur Internet ?
  • Quand allons-nous dire oui à la transparence et à l’ouverture des données publiques ?
  • Est-ce que les niches sont une nouvelle forme de tribalisation ?
  • Quels sont les sacrifices humains que ce passage réclamera ?
  • On a toujours pensé que l’espace et le temps étaient les deux dimensions de notre monde ; est-ce que ce n’est pas plutôt l’espace, le temps ET l’information ?
  • Qu’arrivera-t-il avec notre vie privée quand les cookies seront installés dans toutes les applications mobiles sous prétexte d’accroître leur pertinence ?
  • Qu’arrivera-t-il à l’économie locale quand Uber ou Airbnb auront été multipliés par trois ou plus dans quelques années ?
  • Quand les limites de la biosphère seront-elles atteintes ?
  • Les forces de résistances (la désinformation des climato-sceptiques, les lobbys des énergies fossiles, la peur du citoyen qui ne veut pas changer de comportement et l’idéologie néolibérale) vont-elles nous faire stagner jusqu’en 2020 ?
  • Quatre économise coexistent : réelle, virtuelle, pirate et mafieuse ; est-ce que les deux dernières faussent-elles les futurs plans de développement des gouvernements ?
  • L’arrivée des robots de troisième génération va exiger la création de nouveaux types d’emplois ; quels seront les nouveaux besoins en formation ?

290

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *