Table des matières

  1. Les questions
    1. Un monde qui change
    2. Un monde en rupture
    3. Un monde en colère
    4. Un monde qui connaît actuellement un bond
    5. Un nouveau Nouveau Monde
    6. Les questions
    7. En attendant ?
    8. La bibliographie
  2. L'information
    1. Pourquoi ?
    2. L’information
    3. Un être informivore
    4. Les passages
    5. Sa complexité
    6. Sa dématérialisation
    7. Le « Big data »
    8. Information = énergie
    9. L’information comme outil de contrôle du réel
    10. L’information comme prise de décision
    11. L’information comme outil politique
    12. Les questions
    13. La bibliographie
  3. Le numérique
    1. Pourquoi ?
    2. La société numérique
    3. La logique des intelligences
    4. Le trou de mémoire
    5. L’approche « smart »
    6. Le Long data
    7. L’interactivité grand public
    8. Les passages
    9. Les empires numériques
    10. Les moteurs de recherche
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  4. L'Internet
    1. Pourquoi
    2. Un nouvel Internet
    3. Pour le meilleur ou le pire
    4. Le rôle d’Internet
    5. Les trois étapes de son développement
    6. Ses passages
    7. L’évolution des contenus
    8. L’impact d’Internet sur la société
    9. L’Internet 2
    10. Les forces en présence
    11. Les quatre Web
    12. Une génération « smart »
    13. Les empires numériques
    14. Après le Cloud
    15. Les technologies de surveillance
    16. L’Internet des objets (IoT)
    17. Les robots
    18. L’espace
    19. Les questions
    20. La bibliographie
  5. La communication
    1. Une communication citoyenne
    2. Pourquoi ?
    3. Son fonctionnement
    4. La langue
    5. Un modèle médiatique économique
    6. La lecture d’une image-écran
    7. Une économie de l’attention
    8. La communication dans le passé
    9. La communication à l’ère de la société de la connaissance
    10. Les passages
    11. Une communication mobile (nomade)
    12. L’interface 3D
    13. Les questions
    14. La bibliographie
  6. La culture de l'image-écran
    1. Pourquoi ?
    2. Les cultures de l’écrit et de l’image-écran
    3. La civilisation de l’image
    4. De l’écrit à l’image-écran et au 3D
    5. La multiplication des images-écran
    6. L’écran du téléviseur
    7. L’écran de l’ordinateur
    8. L’écran du mobile
    9. Les nouvelles écritures médiatiques
    10. La schématique
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  7. La société de la connaissance
    1. Pourquoi ?
    2. Une société de l’information
    3. Quel est notre avenir, avec Google ?
    4. Les prochains « Maîtres du monde »
    5. Les passages
    6. Les forces de changement
    7. La culture
    8. Les éléments qui ont provoqué la rupture
    9. Ses trois structures
    10. Ses cycles
    11. Les cinq crises
    12. Des architectures
    13. Des crises fonctionnant comme un jeu de domino
    14. Ses rouages
    15. Le modèle économique actuel
    16. La Net economy
    17. Une économie de la sécurité ?
    18. La société civile
    19. Un modèle économique de proximité sociale
    20. Les questions
    21. La bibliographie
  8. Le citoyen
    1. Pourquoi ?
    2. Un être solitaire
    3. Un être en mutation
    4. Les immigrants et les natifs
    5. Les passages
    6. L’identité numérique
    7. La prise de parole citoyenne
    8. La révolution feutrée
    9. Les compétences « smart » (ou la littératie numérique)
    10. Les réseaux sociaux
    11. Les questions
    12. La bibliographie
  9. La ville intelligente
    1. Pourquoi ?
    2. Intelligent = smart
    3. La ville intelligente
    4. La maison intelligente
    5. La poussée actuelle
    6. Les nouveaux espaces de connectivité
    7. La citoyenneté numérique
    8. Les applications
    9. La communication narrowcasting
    10. La prise de parole
    11. Les outils d’animation citoyenne
    12. La démocratie participative
    13. La bibliographie
  10. Un modèle de société
    1. Pourquoi ?
    2. À la recherche d’un bien-être
    3. L’interprétation du modèle
    4. La réorganisation sociétale actuelle
    5. Préparer l’avenir
    6. Des concepts qui sont anciens
    7. La bibliographie
Table des matières
Appendices

Le citoyen

291

Print This Page

Un être en mutation

En basculant dans un Nouveau Monde le citoyen se voit offrir un nouvel outil d’intervention sociétale : l’Internet 2 et le 3 pourraient devenir une industrie de l’influence où le citoyen serait même à la merci des nouveaux algorithmes :

Citoyen-A-7-20150904-1

Lorsqu’on traduit les chiffres du schéma précédent par une courbe, apparait alors une nouvelle dimension (voir ci-dessous) : si 23 % de la population de la planète utilisent l’Internet aujourd’hui vivent dans des pays industrialisés, le 50 % des internautes anticipés après 2020 viendra lui principalement des pays en voie d’émergence. Quel sera l’impact culturel et économique sur la planète de toutes ces sociétés asiatiques, africaines et sud-américaines basculant brusquement dans les TIC ?

courbe_pays_20150904-1

Le monde du travail a aussi changé :

courbe_travail_20150904-1

Durant la première révolution industrielle (1700) l’être humain consacrait 60 % de son temps au travail, à partir de la deuxième révolution industrielle (1900) ce fut à peu près 30), et aujourd’hui 15 %.

Outre le total d’heures, il y a aussi la façon dont il travaille qui a aussi changé :

  • les journées de travail raccourcissent ;
  • les horaires variables ou les emplois à temps partiel ;
  • la multiplication des vacances et des congés parentaux ;
  • les études qui allongent ;
  • l’Internet qui permet le télétravail, etc.

En basculant d’une ère à une autre, le citoyen subit de nouvelles influences :

Citoyen-B-7-20150904

Non seulement, la quantité des appareils et de leurs utilisateurs jouent un rôle important dans l’évolution de la société, mais un autre phénomène joue un rôle parallèle tout aussi important : le temps que prends l’information pour circuler dans cette société :

Citoyen-C-7-20150904

Dans le futur le citoyen va donc vivre un Instant sharing.

Le schéma ci-haut ressemble à la courbe très connue des clientèles innovatrices d’Everett Roger (datant de 1962) :

Roger-2-7

où à une version plus récente :

Rogers-3-20150904

Le citoyen va devoir négocier quotidiennement son identité sur le Net. Il va baigner quotidiennement dans différents espaces réels et virtuels remplis d’informations à la fois sonores, écrites et imagées qu’il devra colliger, synthétiser et analyser. Voici à quoi ressemble son milieu : en haut, il trouve les outils de médiatisation de contenus, à gauche, les outils de diffusion traditionnels et à droite, ceux qu’il utilisera éventuellement un jour et en bas, le output :

07_Choix

Ainsi, l’espace social serré et cohésif d’il y a à peine quarante ans n’existe plus. En vivant culturellement dans des entourages complètement nouveaux, les citoyens deviennent inquiets. Ils sentent que tout leur être est interpellé par ces mutations : d’homo sapiens ils semblent devenir homo zappiens ou peut-être bientôt homo connectus :

295296297

Un espace-temps multiétagé

C’est un être extrêmement complexe qui, face aux mutations de ses milieux proches, doit quotidiennement se rééquilibrer. Tout au long de l’histoire, il s’est toujours adapté à ses différents espaces-temps (schéma 17) en utilisant différentes horloges :

Échelle du temps Unité Échelle de l’espace
Les journées La personne La maison
Les décennies La famille Le voisinage (proximité)
Les siècles La nation Le pays
Le millénaire La culture Le continent
Les millénaires L’espèce Notre planète

La rigidité du temps opposée à la persistance de la mémoire :

memoire-2

(La persistance de la mémoire, par Salvador Dali, 1931)

Le temps, repères :
Une mesure qui nous dit d’où nous venons et où nous allons.

-2800 Les outils de mesure des cycles solaires et lunaires (Stonehenge)
-1600 L’horloge à eau (clepsydre)
-1300 Le cadran solaire (gnomon)
-400 L’astrolabe
700 Le sablier
1000 L’horloge à feu (bougie ou baguette à encens)
1200 L’horloge à beffroi (mécanisme à poids)
1571 La montre-bracelet analogique
1583 La conception moderne du temps (Galilée) 1650 Le mécanisme du pendule régulateur
1675 L’horloge à ressort en spirale (Christian Huygens)
1735 Le chronomètre de marine pour lire les longitudes (John Harrison)
Apparaît le temps de la 1ere révolution
1826 La production industrielle des montres (Aaron Dennison)
1881 Le temps moyen de Greenwich ou GMT (William Allen)
fondé sur les rotations de la Terre
Apparaît le temps de la 2e révolution industrielle
1900 La montre de poche (gousset)
1967 La montre bracelet à quartz
1967 L’horloge atomique (atome au césium)
1970 La notion de temps réel et différé (en informatique)
1972 Le temps universel coordonné (UTC) utilisé notamment
pour les récepteurs GPS
Apparaît le temps de la société de la connaissance
1995 La notion du « temps Internet » (un tiers plus rapide ?)
2005 La notion de Time Line, de Long Data, etc.

Pour l’être humain, chaque palier utilisé devient un processus d’identification et d’apprentissage avec son monde. Cela signifie que chaque citoyen actuel possède plusieurs niveaux de langage et de mémoire, donc de possibilité de traitement des informations (chapitre 6, no 1).   022

En 50 ans, la nature de l’individu change complètement :

1970 Un téléspectateur passif Fils de David Sarnoff
1980 Un producteur de contenus Fils de S. Jobs et B. Gates
1995 Un communicateur Fils de Marc Andreessen
2005 Un consommateur Fils de Jeff Bezos
2010 Un membre d’un groupe d’amis Fils de Mark Zuckerberg

Parce que la nature des réseaux change complètement :

1970 D’un ordinateur à un autre les ordinateurs centraux
1980 D’une personne à une autre les micro-ordinateurs domestiques
1995 D’une personne à plusieurs l’Internet
2005 De plusieurs à plusieurs les tablettes smart
2010 D’une personne à ses « amis » les réseaux sociaux I
Après 2020(?)

Nous allons vivre dans un monde tellement nouveau que les Américains utilisent différentes expressions pour décrire certains de ses facettes : Cultural engineering, Social engineering, Design thinking, Attention economy, Disruptive technologies, Open society, Human enhancement, Behavioral Economics, etc.

La plupart de spécialistes qui ont analysé les bonds qui ont marqué l’évolution de notre société, ont habituellement étudié le développement de l’agriculture, de l’apparition des premières Cités ou des routes commerciales, etc. Peu de gens réalisent aujourd’hui que ces bonds sont plutôt dus au développement de nouvelles façons de pensée crées par la circulation d’un flot important de nouvelles informations, donc de nouvelles idées (chapitre 1, no 1). Les vecteurs de ces bonds historiques sont l’alphabet, l’imprimerie, la télévision et l’Internet (schéma 3), qui furent des multiplicateurs d’informations. L’agent de notre changement actuel est la communication (chapitre 4, no 1) : surtout le type d’accès à la connaissance qui passe maintenant des caractères écrits et imprimés aux signes interactifs affichés sur les tablettes ou les smartphones.

Le traitement de l’information se fera à plusieurs niveaux : à court et à long terme. À court terme, le citoyen explorera différents outils grâce à l’utilisation de plusieurs vecteurs (voir ci-dessous) :

Trait-A-0

À plus long terme, les recherches seront entreprises dans un contexte beaucoup plus visuel, interactif et immersif qui obligera l’utilisateur à penser différemment :

Trait-B-0

Il ne « voit » plus la vie de la même façon

1839 La photographie

Pour la première fois de l’histoire, il « voit » littéralement son monde via une image sur papier. Celle-ci devient un nouvel outil d’interprétation d’un univers qui change en même temps que l’ère industrielle s’installe.

1895 Le cinéma

Il doit maintenant apprivoiser l’image en mouvement, puis le passage d’une séquence d’images à une autre, etc. Avec l’arrivée du cinéma parlant, il est confronté à une image sonore et, surtout, aux accents qui « habillent » les espaces de proximité.

1950 La télévision

Avec la deuxième ère industrielle, l’image surgit maintenant directement dans son salon. C’est un flot d’images de toutes sortes arrosées de publicités, tellement qu’après quelques décennies, le citoyen devient abruti au point de devenir un parfait consommateur : un jean, un macdo, un coke, un iPod et une Ford pour tout le monde !

1980 Le micro-ordinateur

Apparition d’un deuxième type d’écran : celui-ci est numérique et interactif. Pour une première fois de son histoire, il peut créer des contenus personnels, c’est-à-dire qu’il peut devenir proactif.

1995 L’Internet

Pour une première fois de son histoire, il apprend à naviguer dans un espace virtuel.

2000 Les réseaux sociaux I

Il utilise l’image-écran pour se reconstituer un cercle « d’amis » qui reconstitue son tissu social.

2007 Les smartphones et les tablettes

Une troisième sorte d’écran apparaît ; il est tactile et n’a plus de claviers. À long terme, on ne sait pas à quoi ces outils serviront, mais on devine qu’ils joueront un rôle important dans la création d’une société de la connaissance (via les réseaux sociaux II).

Le citoyen est informivore et vit désormais dans une ère d’ubiquité permanente, entre un cloud et son smartphone :

298

Partagez cette page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *