Michel Cartier

Screen Shot 2014-09-11 at 16.05.30En 1950, il débute comme imprimeur.

En 1970, il travaille à la télévision comme chorégraphe et réalisateur.

Il a été le directeur de l’Ensemble national des Feux-follets.

En 1980, il fut un pionnier de la micro-informatique, vice-président de la fondation Éducation Apple et directeur du laboratoire de télématique à l’UQAM.

En 1990, il fonde le RVTI (Réseau de veille sur les technologies d’information), qui est devenu depuis le réseau ConstellationW ; il est également consultant auprès de diverses institutions et gouvernements dans différents pays.

=================================

CV

Diplôme de l’Institut des arts graphiques de Montréal et professeur au Département des communications de l’UQAM de 1975 à 1997, Michel Cartier a enseigné la télévision et le multimédia. Il est consultant auprès de diverses institutions, autant en Europe qu’en Amérique, dans le domaine des nouvelles technologies d’information et de leurs impacts sur la langue et la culture. Il a participé à l’implantation des réseaux Platon, Télidon et Internet et a exploré l’enseignement à distance, le e-gouvernement, l’édition électronique et la création d’une nouvelle écriture médiatique.

Bibliographie

2013 Le 21e siècle Site Web (IGN)

2010 La société émergente du XXIe siècle Dangles Éditions, France

2006 Vidéo-clip « Prêts pour le 21e siecle ? » Vidéo (Société des Arts Tech.)

2005 www.constellationw.com Site Web

2003 www.michelcartier.com Site Web (UQAM)

2002 Les groupes d’intérêts et les collectivités locales, Presses de l’Université Laval et L’Harmattan.

2001 Quelle société voulons-nous laisser à nos enfants ?, Éditions d’Organisation, Les Échos, France.

1997 Le nouveau monde des infostructures, Éditions Fides.

1996 Inforoute Québec, une vision d’ensemble, Gouvernement du Québec.

1994 Le défi du contenu, Gouvernement du Canada.

1994 La schématisation de l’information, RVTI.

Prix

Médaille de l’Assemblée nationale du Gouvernement du Québec

Prix Louis-Philippe-Beaudoin (Institut des arts graphiques)

Médaille du Commonwealth (Jeux du Commonwealth)

Médaille du Gouvernement mexicain (chorégraphies – Jeux olympiques)

Médaille de la Francophonie – ACCT (Sommet de Niamey)

Prix Boomerang-Hommage (Industrie québécoise du Multimédia)

Prix hommage de l’industrie numérique du Québec (Webcom)

=========================================

Les icônes à l’écran

Une icône est un signe affiché à l’écran qui sert à la navigation. Les premières sont apparues vers 1972, puis, avec l’arrivée des micro-ordinateurs, du Web et des appareils mobiles, elles se sont multipliées à un tel point que nous devrons bientôt aborder le défi des grammaires iconiques. Une grammaire iconique est un processus de conjugaison de différentes icônes dans un même système interactif. C’est donc un processus culturel qui relève à la fois de l’interactivité, de l’ergonomie cognitive et de la littératie (formation) de l’utilisateur.

Mes recherches dans ce domaine ont commencé en 1991 et un premier texte a été édité en 2004 au Laboratoire de télématique de l’UQAM. Il avait depuis été perdu, mais on vient de le retrouver et de le rééditer sous la forme d’un document PDF de 111 pages.

Il est toujours d’actualité.

Cartier_icone

=======================================

La veille intégrée

La veille intégrée combine à la fois une veille économique (l’espionnage industriel, par exemple), la veille technologique (le renseignement) et la veille sociétale (analyse des comportements et des sondages). Elle est liée aux développements de stratégies d’innovation capables d’offrir des scénarios permettant aux institutions de s’adapter aux mutations en cours.

Plusieurs événements lui ont donné une forte impulsion vers l’an 2000 : la mondialisation à la suite de l’effondrement de l’URSS, les attaques terroristes du 11 septembre 2001, l’émergence du Web, les manoeuvres de l’armée américaine (Mogadisciu, Koweit, etc.) et le développement des divers types de satellites. Les professionnels du milieu se sont bientôt regroupés en une association pour standardiser leurs pratiques. Une nouvelle industrie a littéralement pris forme. Le regroupement s’est fait autour de SCIP, Strategic and Competitive Intelligence Professionnals, qui rassemble plus de 15 000 membres, la plupart américains.

Ce document a été écrit en 2003 pour offrir une synthèse des pratiques dans les différents milieux et édité au Laboratoire de Télématique de l’UQAM. Il a récemment été retrouvé et réédité sous la forme d’un document PDF de 92 pages.

Cartier_veille